Suspensions

Telle l’araignée, elle déroule du fil autour de branches jusqu’à créer des volumes suspendus dans lesquels transparences et opacités donnent existence au « vide ». Une des séries ci dessous, nommée « poumons noirs » fait référence à l’asphyxie planétaire que l’homme est en train de s’infliger.